Un pensionnat, comment dire... Normal ? Si on ne compte les élèves complètement frappé, taré, dingue...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La colle de la mort qui tue.

Aller en bas 
AuteurMessage
Aidan Brooks
Administratrice - Élève masculin
Administratrice - Élève masculin
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 20
Localisation : DTC: Dans Ton Chat

MessageSujet: La colle de la mort qui tue.   Mar 6 Nov - 19:36

Colle, Surveillant et Gribouillage
Aidan Brooks


Le surveillant ouvrit mon carnet.
« Insolence et manque de respect envers un adulte » figurait en gros,moche et rouge sur la page « heures de retenues »
Quoi ? « Grosse vache », c'est si méchant ?
La veille au soir, j'avais vraiment autre chose à faire que des équations du second degrés, et j'avais allumé ma console plutôt qu'ouvert mon cahier. Résultat des courses ? Cette p*tain d'heure de colle.
Le petit gros derrière son bureau me gratifia d'un « Bravo, Monsieur Brooks, je ne vous félicite pas » totalement contradictoire, referma mon carnet d'un coup sec et m'indiqua une place.
Je lui servit mon sourire le plus insolent, celui qui leur donne envie de te tuer par heure de colle, puis me détournais.
J'étais encore seul dans la salle. Je portais un vieux sweat DC bleu et blanc, un jean usé et mes éternelles pompes de skate. Je passais mes mains dans mes cheveux: non, même pas la peine d'essayer, Aidan, tu ne seras jamais coiffé.
Le pas traînant, je rejoignis ma place, au deuxième rang de la salle. M’avachissant plus que m'asseyant, j'ouvris mon sac, cherchant désespérément un truc à faire.
Les immenses vitres de la salle de permanence jetaient mes taches clairs du soleil sur ma table. En quelques minutes, je crevais de chaud, et j'enlevais mon pull.
J'ouvris mon agenda; j'avais beaucoup de devoirs prévus , mais envie de n'en faire aucun.
Une foule d'exercice, une rédac' et les révision du DS de la semaine suivante. Mon dieu, quel programme alléchant...
Je refermais l'agenda, et sorti une feuille.
Je ne le dis pas souvent, mais j'adore dessiner. Et je suis pas mauvais.
J'ai appris à New-York, en taguant les grands murs sales de ma cité. Certes, un crayon et une bombe de peinture ce n'est pas exactement la même chose, mais au final,ça se vaut.
Appuyant ma main dans ma paume,j'attrapais un crayon de papier et commençais à griffonner.
Tout et rien; des petits bonhommes rigolos, les tours New-Yorkaises de mon enfance, les visages de certaines filles mignonnes que j'avais repérer dans cette école, des caricatures de profs, des lettres style tag, une panoplie d'armes de Call Of Duty et un Nyan Cat qui traversait la feuille en diagonale, laissant une traînée arc en ciel sur les lunettes de mon prof de biologie.
Une fois que toute la feuille fut remplie, qu'il n'y eu plus un carreau de libre, j'attrapais un marqueur fin noir et repassais les plus réussis à l'encre, en faisant jouer les ombres. Le tout ressemblait vraiment au tags en bas de mon immeuble.
J'effaçais les traces de crayon, ajoutais une énorme pustule dégueulasse sur le front de la prof de maths, et contemplais mon œuvre.
Mouais, pas mal.
Ceci m'avais à peine occupé dix minutes, et je ne me voyais pas passer le temps qui restait à barbouiller mes feuilles A4.
Tout à coup, mon portable vibra dans ma poche, j'avais un message.
Je jetais un coup d’œil au surveillant: il était plongé dans ses dossiers. Si je sortais mon portable du coté porte. Espérons juste que personne n'ouvre la porte à ce moment.
Lentement, je sortis mon portable de ma poche, avec une prudence extrême.

TOC TOC TOC

Et merde...

© codage by Lou'


Dernière édition par Aidan Brooks le Mer 7 Nov - 16:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myu Heartwin
Fondatrice - Élève féminin
Fondatrice - Élève féminin
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 18
Localisation : Quelque part ... ♪♫

MessageSujet: Re: La colle de la mort qui tue.   Mar 6 Nov - 21:07

Tss tss. Pas bon du tout cher professeur de maths. Non, ne me regardait pas comme ça, je n'ai rien fais... Réflexion faite, c'est peut être pour ça qu'il m'en veut... Prenant un air concentré je sursauta, je joue la comédie devrais-je dire, quand deux mains se plaquèrent bruyamment sur mon bureau. Levant la tête et fixant mon enseignant avec un regard innocent et exprimant la plus grande incompréhension. Grosse erreur. Ce même prof' de mathématique est un prof' très très très intelligent, et encore ce même prof' avait l'habitude de mes petits tours... Et en plus c'était pas la première fois :

- Eh bien eh bien mademoiselle Heartwin, il me semble que cette heure supplémentaire avec moi comme... Surveillant et professeur à la fois s'est glissé dans votre emploie du temps pour une seule et unique bonne raison...

Pas bon du tout... Je vous assure que je vous écoutais monsieur, je vous l'assure ! Donc fichais moi la paix avec cette magnifique heure de colle et retournais à votre bien-aimé tabl... :

- Vous apprendre un attitude pour le moins correcte et rattrapé le retard que vous avez dans la matière que j'enseigne !

Vous vous trompez monsieur. Je n'ai aucune lacune dans la matière que vous enseignez, je ne fais juste aucun effort :

- Donc ! Vous viendrez en heure supplémentaire demain mais avec un surveillant. Il me semble que vous ne serez pas la seule de toute manière.

_______________

Et c'est ainsi que je me retrouva le lendemain devant cette magnifique et immense porte qu'est celle de la salle de permanence... Je ne vous raconte donc pas la taille de celle du bureau du directeur. Ne parlons pas architecture mais plutôt de cette magnifique deuxième heure de colle en deux jours...

TOC TOC TOC

Et j'entra sans même que l'on m'en donne l'autorisation. Chose que je ne regretta point en voyant le regard meurtrier que me lança le surveillant :

- Heure de colle, dis-je en lançant mon carnet.

Bon lancé, pile sur le bureau ! Ah, je ne suis pas seule. Je jette un oeil à ma gauche pour voir un élève de première avec son portable. Je réprime un rire mais mon regard est moqueur, personne ne pourra contredire ce fait. En parlant de cet élève... Un air de déjà vu... Je le croise assez souvent sans pour autant le connaître... Allez réfléchi Myu, tu peux trouver... Trouvé ! Cet élève est Aidan Brooks un de mes coloc's de chambre. Par contre à savoir si on est dans la même classe... Réflexion. Je sais pas. Je n'aime pas vraiment me souvenir de tout mes camarades de classe.

Je m'assis deux rangs derrière lui et regarda mon agenda. Je parcourai les courtes lignes que j'ai daigné marquer et aucune envie ne me vint. Alors je reposa ce cher agenda qui ne me servait pratiquement à rien et réfléchit. Je plongea dans mes pensées et repensa par accident à mes parents. La nostalgie envahi mon regard... Puis d'un coût je revint à la réalité par des coût porté à la porte. Tiens, ça me rappelle moi même quelque minutes plus tôt. Serais-ce un nouveau collé ? Je regardai vers la porte, attendant de voir le nouvel arrivant qui, apparemment, attendait qu'on lui autorise. Mais j'ai bien dit apparemment.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-piku.forumactif.org
Alex Acier
Modérateur - Élève masculin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: La colle de la mort qui tue.   Mar 27 Nov - 14:46

[HRP : je n'ai pas été très présent ces dernier temps et je m'en excuse, mais je suis de retour. merci d'avoir patienté^^]

Lorsque retentit la sonnerie de fin des cours, Alex fut pour une fois ravi de sortir de classe. Il était plutôt assidu et aimait l'école (si si, ça existe...), mais en ce moment il était plutôt distrait, il avait autre chose en tête, Sa soeur devait arriver bientôt, et il espérait qu'elle parviendrait à s'intégrer et surtout qu'elle se plairait ici. S'intégrer ne serait sans doute pas un problème, contrairement à lui elle était plutôt sociable, mais même si le pensionnat était très bien, il ignorait si elle s'y plairait. Au demeurant, ce n'était pas vraiment un problème puisque comme l'inscription était maintenant effective, elle n'avait plus le choix. Mais ça l'inquiétait quand même, à choisir il préférait qu'elle se sente bien ici. Et il fallait aussi considérer qu'elle arrivait un mois après la rentrée...

Tout à ses pensées, il se dirigea vers sa chambre. Il savait qu'il aurait du aller en étude pour réviser et faire ses devoirs, mais pour l'instant il avait envie de se reposer. quelques minutes de pause ne nuirait pas à son travail scolaire, d'autant plus qu'il était bon élève. il monta sur son lit et prit un livre qui l'absorba pendant une vingtaine de minute. Puis, se décidant à aller travailler un peu, il prit ses affaires et sortit de sa chambre, destination la salle d'étude. Il frappa à la porte et, en jeune homme bien élevé qu'il était, attendit qu'on l'invite à entrer. Mais comme personne ne se décidait à se manifester, il entra quand même.

Trois personnes était présentes. Deux de ses camarades de chambre, au deuxième et quatrième rang. Le premier était occupé avec son portable, tandis que la deuxième semblait plongée dans ses pensées. Le surveillant, lui, lisait un magazine de tuning et semblait particulièrement absorbé par sa lecture, ce qui expliquait qu'il n'ait pas répondu. Alex remarqua les deux carnets sur le bureau, qui indiquaient sans doute possible que ses deux camarades étaient en colle. Ne cherchant même pas à savoir pourquoi, il salua discrètement et s'installa au troisième rang, entre les deux autres.

-Bonsoir...

Au moins, ils avaient l'air calme, il serait donc tranquille pour travailler. Il sortit ses cours et entreprit de réviser pour le contrôle à venir.

_________________

Me battre pour vivre et vivre pour moi,
Tant pis pour ceux qui se dressent contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan Brooks
Administratrice - Élève masculin
Administratrice - Élève masculin
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 20
Localisation : DTC: Dans Ton Chat

MessageSujet: Re: La colle de la mort qui tue.   Dim 2 Déc - 15:46

Je me sens moins seul, d'un coup...
Aidan Brooks


Bon, après la championne de lancer de de carnet, perfect boy.
Bon, au moins je n'étais plus seul, mais mes deux compagnons d'esclavage ne semblaient pas très disposés à mettre de l'ambiance. Ceci dit, avec trois personnes, on ne peut pas espèrer la grosse fiesta.

La première arrivée avait été nettement moins discrète que la seconde. En fait, le mec était arrivé limite sur la pointe des pieds.

Je les replaçaient tous les deux aux bout de quelques minutes. C'était deux de mes potes de chambre. Je ne les connaissaient pas bien, ni l'un ni l'autre, par ce que je rentre dans ma chambre uniquement pour dormir, passant mon temps dehors.

De mémoire, je crois me souvenir que le gars était un de la bande des intelligents. La fille était moins ennuyante, de ce que je me souvienne. Je checkai rapidement ma feuille; non, je n'avais pas fais de dessin d'elle, ce qui m'aurait bien foutu la honte.

Mais non, pas de tapage de honte aujourd'hui, dommage pour toi, Aidan.

Bon, alors, on va pas rester coincé sans rien foutre, assis là, dans cette salle à la con, si? En plus, le pion est en mode off. Derriere son bureau métallique, assis dans sa bedaine, les petits yeux globuleux fixés sur son magasine à la con.

Un truc pour animer tout ça... Mmmh...

Je pris mon stylo bic, le balanceait au plafond. Le pion ne bougea pas quand la pointe vint se loger dans le carton du double plafond.
J'eu un petit ricanement et commencais à dessiner un motif là-haut, en piochant dans la reserve de stylo fournie par l'établissement, esperant qu'un des deux autres le remarqueraient.

© codage by Lou'

[HRP: Je n'ai pas pu faire plus long, désolée!]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La colle de la mort qui tue.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La colle de la mort qui tue.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Flip 7 ans1/2, adorable pot de colle - cani seniors - DECEDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Piku :: Lycée Piku :: Salles de permanence-
Sauter vers: